Lo grop - Articles de premsa :: Los Pagalhós - Musique et chants traditionnels du Béarn

Lo grop

Articles de premsa

Les Pagalhos ont restauré les coeurs

 article sud ouest le 20 Novembre 2014

Les Pagalhos ont restauré les coeurs

L'esprit de Coluche..

L'esprit de Coluche a résonné au pont -Lat

Los Pagalhos a Vilheras

Los Pagalhos a Vilhera

Los Pagalhos a Vilheras

Los Pagalhos a assat

Conservateurs ès pagailles

Publié le 19/08/2013 par le Sud-Ouest (Marion Paquet)

Si vous croisez 17 bonshommes déguisés en hôtesse de l’air, ouvrier, gendarme, rugbyman, alors que vous pensiez vous rendre à un concert de folk béarnais… vous avez de fortes de chances que ce soient Los Pagalhos : « Le mot ‘‘pagalhos’’ signifie “ceux qui mettent la pagaille” », explique Maurice Bourrel, le chef du groupe à l’insu de son plein gré. Leur marque de fabrique : « On ne sait jamais à quoi s’attendre, avec nous. Pagalhos est devenu une sorte de laissez-passer. »

L’accès pour pénétrer dans leur antre est plus réglementé : « Le seul local de répétition classé en site Seveso ! » ironise Alain Abadie, qui a fait de son ancien atelier d’ébéniste, à Noguères, le point de rencontre des amis béarnais.

Un engagement actuel

Contrairement au vocable qui les nomme, l’endroit est parfaitement rangé, et bien aménagé, décoré des affiches de leurs concerts et des groupes qu’ils admirent. Une première surprise pour ce groupe qui va fêter ses 40 ans et qui malgré cela surprend par sa modernité. « Nous ne nous considérons pas comme un groupe folklorique », précise Maurice, car « nous voulons faire évoluer la chanson sans conservatisme », précise Alain. Si leurs violons, guitares, accordéons ou encore leur cornemuse gasconne (la boha) n’ont pas le droit à l’erreur en interprétant les mélodies traditionnelles, leurs langues se permettent de changer les paroles. « On parle du maïs OGM ou des subventions agricoles, mais toujours en béarnais. » Serge Mauhourat, chanteur, conteur et enseignant en occitan, insiste sur le fond militant du groupe : « On n’a pas envie de sauver notre culture mais de la vivre. » Pour les membres issus des quatre coins du Béarn, la chanson occitane est avant tout une « façon d’être culturelle », quelque chose à partager. Leurs sketchs, qui alternent avec les chants lors de leurs représentations, sont donc des « critiques sociales du monde comme il tourne aujourd’hui », précise l’enseignant, derrière sa petite moustache grise. « On ne veut pas singer le passé mais la vie de tous les jours, », complète Alain, qui s’empresse de clamer : « La déconne, la pagaille, oui, mais jamais au détriment du spectacle. » Los Pagalhos établissent en effet des programmes précis de leurs spectacles : « C’est la pagaille organisée sur scène », résume Alain.

Le groupe béarnais se serait-il calmé avec l’âge ? Que nenni ! Le groupe va donc fêter ses 40 piges, le 21 septembre aux arènes d’Arzacq, et ils sont loin de prendre leur retraite ! Avec un site Internet, intégralement en òc, des CD, des DVD de spectacles, le groupe prépare des verres à vin portant sa signature pour boire jurançon et madiran, pour lesquels Los Pagalhos sont fiers de signaler leur attachement.

Des sketches modernes

Pour beaucoup retraités, ils ont chanté le 28 juillet dernier à la Fête du fromage à Etsaut ou encore au début d’août à Soumoulou. Certains, comme Jacques Abadie, dit « Jacoulet » (prononcer « Yacoulet’»), frère du précédent, vont « devoir négocier au retour de vacances » avec madame, pour pouvoir participer aux cantèras et fêtes de village.

Mais, dans l’ensemble, les familles des musiciens baignent dans leur univers artistique : « Les enfants s’amusent à refaire nos sketches », s’amuse Michel Cabarry, agent territorial à la mairie d’Oloron. Eux-mêmes, adolescents, chantaient pendant les bals jusqu’à en oublier de danser, d’après le récit de Jacoulet ; ils achetaient les disques du Cèu de Pau.

« Lo païs de las cantas », tonne Alain. Il parle bien sûr du Béarn : « Le pays des chansons ». En fait, ce sont leurs vies qu’ils mettent en scène et en chansons. Des vies pleines d’humour, mais aussi de drames. Ils s’amusent des curistes ou des relations entre villageois. Ils vous ressortent volontiers des photos d’eux en 1974, avec le souvenir précis des morceaux qu’ils ont chantés en attendant d’en avoir d’autres à raconter.

Pagalhos Sanguinet

Lo vent de l'estey

Audaux : les Pagalhos ont inauguré la saison culturelle

Nébias - Des polyphonies remarquables et remarquées

NEBIASC'est un spectacle exceptionnel qu'ont offert les 11es polyphonies en Haute-Vallée dans l'église de Nébias, dernièrement. Après que le Gesppe se soit produit en première partie, ce sont les quinze chanteurs et musiciens de la polyphonie béarnaise "Los Pagalhos" qui ont tenu la scène durant près de deux heures. Et avec quel brio ! Tour à tour chanteurs et poètes, chansonniers et conteurs, ils ont aligné avec talent chansons du répertoire traditionnel, créations et clins d'oeil narratifs au public. Il faut souligner que l'ensemble était rehaussé d'un humour de bon aloi, avec un zeste de ton contestataire et une pointe de nostalgie qui donnaient à la prestation une rare tenue. Ils ont véritablement emballé les auditeurs.

Un grand moment donc, dans l'église complètement bondée par un public enthousiaste et complice.

Merci aux Amis du Gesppe qui ont régalé le public de ce concert et un très grand merci aux Pagalhos qui ont transmis tant de bonheur.

Anem òc Tolosa 2012

Los Pagalhos actualitat

Théâtre monte-charge : Triomphe pour Los Pagalhos

 Fichier à télécharger : Article Sud-Ouest.fr

Théâtre monte-charge : Pagalhos volants

 Fichier à télécharger : Article Sud-Ouest